Lexique Artistique

II/Les illusion artistique

   A) Les illusion optico-géométrique

OP ART (art cinétique) : L'Op Art est l'abréviation de "Optical Art", Art Optique, courant artistique apparu vers le milieu des années cinquante. L'Op Art restitue le mouvement à l'aide de moyens purement visuels (sans mouvement réel). Un ensemble de formes géométriques et de combinaisons de couleurs crée dans l'oeil du spectateur une illusion de mouvement en jouant par exemple sur le contraste simultané, le décalage ou le mélange optique des couleurs. Les artistes de l'Op Art cherchent à définir un nouvel espace optique plus qu'à susciter une "illusion". Les recherches ont en commun de ne pas quitter le plan ou le relief en faible saillie, sur lequel sont expérimentés les phénomènes d'instabilité rétinienne engendrés par la superposition de trames, la répétition programmée de petites unités modulaires, et les contrastes de valeurs violents, notamment celui du blanc et du noir. Leurs œuvres réclament souvent la participation active du spectateur, ne serait-ce que par son simple déplacement.

Yaacov Agam : Yaacov Agam est un plasticien israélien né à  Rishon Lezion en Israel en 1928 établi en France à partir de 1950 est une des figures de l'art cinetique. Le travail d'Agam se caractérise par un mouvement induit par le déplacement aléatoire du point de vue du spectateur. 

Victor Vasarely : Victor Vasarely est né à Pécs en Hongrie le 9 avril 1906.C' est un artiste tout à fait singulier dans l'histoire de l'art du XXème siècle. Accédant à la notoriété de son vivant, il se distingue dans l'art contemporain par l'aboutissement exceptionnel auquel il a conduit la peinture abstraite géométrique, sous le nom de cinétisme.
Toute son œuvre s'inscrit dans une grande cohérence, de l'évolution de son art graphique jusqu'à sa détermination pour promouvoir un art social, accessible à tous.Il est reconnu comme etant le père du mouvement Op art.

 

Hans Holbein : Né à Augsbourg rn 1465, Hans Holbein s’installe rapidement à Bâle, où il connaît un rapide succès.A Bâle, il exécute surtout des commandes religieuses, mais, à la suite d’un voyage en France, où il découvre la technique des crayons de couleur et l’œuvre de Léonard de Vinci, Holbein décide en 1526, grâce à l’appui d’Erasme, de s’installer en Angleterre. Il y peint La Famille de Thomas More (œuvre disparue) et, devenu portraitiste de la cour, de nombreux portraits d’aristocrates.
En effet, l’artiste reste surtout connu aujourd’hui comme l’un des plus grands portraitistes de l’histoire de la peinture. Dans ses portraits, il impose un réalisme et des sentiments ténus qui peuvent faire paraître les personnages froids ou distants.

 

 

      B/Les Illusions de couleurs

Johannes Itten : né le 11 novembre  1888 et mort le 25 mai 1967 à  Zurich , c'est un peintre suisse. Il faut insister sur le caractère révolutionnaire de son enseignement (il s'est d'ailleurs senti très tôt pédagogue, puisque, dès 1916, il dirige une école d'art à Vienne). En 1919, Walter Gropius charge Itten de prendre en main le cours préliminaire du Bauhaus de Weimar, cours qui allait connaître un succès extraordinaire (mais jusqu'en 1922 au moins Itten enseigne aussi, de manière moins suivie, aux ateliers de sculpture sur pierre, d'ameublement, de vitrail, de métal, de peinture murale et de tissage). On connaît le principe de ce cours préliminaire (que l'on veuille être architecte, peintre, tisserand ou ébéniste..., on devait le suivre), et, si son contenu semble aujourd'hui moins original qu'à l'époque, il faut souligner l'audace d'Itten mettant l'accent (en 1919) sur ce qui fut depuis la Renaissance le refoulé pictural de l'Occident : la gestualité, la couleur, la texture.

 

 

 

 

 

 

 

Carlos Cruz-Diez : né le 17 août 1923 à Caracas est un peintre vénézuélien et artiste cinétique, actif principalement à Paris (après un séjour en Espagne) depuis 1960.S'intéressant aux phénomènes optiques dans les années 1950, il constate au cours d'expérimentations avec les couleurs primaires dans des arrangements de bandes d'intersection minces qu'il pouvait créer l'illusion d'une troisième ou quatrième couleur pourtant inexistante.

 

 

 

 

C/Illusion de mouvement

Photosensible : sensible à la lumière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site